Facilitation graphique

En décembre dernier, je me suis formée à la facilitation graphique. J’ai découvert cette discipline, il y a près de deux ans au cours d’une formation sur l’accompagnement des professionnels dans le changement. L’animatrice, contrairement à beaucoup de formateurs, ne se cachait pas derrière un powerpoint bien ficelé…

Elle préparait ses dessins par avance pour visualiser les concepts de la conduite du changement. Certains pouvaient se substituer à ses diapos. Elle dessinait, également, en direct lorsque nous étions occupés à mettre en pratique nos connaissances au cours d’un exercice.

Non seulement, je me suis rendue compte que le visuel comptait beaucoup en terme de mémorisation, mais en plus j’étais frappée par l’énergie de la formatrice dans cette pratique.

2 ans après, j’ai décidé de « sauter le pas » et de me familiariser avec cette technique tant les applications en matière RH sont importantes :

  • Animation de groupe de travail ou de réflexion : la facilitation graphique permet de structurer les idées, de donner à tous les participants une vision globale du travail,
  • Cohésion d’équipe : elle permet de faire émerger des consensus sans attendre l’interminable compte rendu de réunion,
  • Animation de formation : elle permet de dynamiser les apprentissages et facilite la mémorisation des stagiaires.

Elle s’utilise soit en substitution d’un diaporama (on peut aussi le conserver en fond d’animation), soit comme contenant ou réceptacle à la réflexion d’un groupe (template).

Pour qu’elle soit véritablement efficace, il faut être en capacité d’animer un groupe de travail et disposer d’une méthodologie de travail bien réfléchie en amont. C’est comme cela que l’on mesure toute sa valeur ajoutée.